GÉRER UN CHEF AGRESSIF – Le 1er PAS D’UNE APPROCHE AIKIDOCA

Les stratégies traditionnelles de défense face aux chefs « toxiques » : La contre-attaque ou la fuite.

Face à une hiérarchie agressive (et qualifiée de « toxique »), voici quelques-unes des stratégies fréquemment conseillées par la plupart des articles que j’ai pu consulter :

Recueillir des témoignages, signaler la personne aux syndicats, écrire les mails en copies multiples, préparer ses présentations et anticiper toutes les objections, ou même ménager son chef, changer d’ambiance immédiatement, changer de fonction, ou lui parler le moins possible...

Je comprends l’intention positive de ces nombreux contenus ou démarches de coaching qui enseignent ainsi comment se défendre d’un manager « toxique », agressif ou abusif. En revanche, je trouve que la plupart des dynamiques recommandées sont souvent défensives, exténuantes, et cher payées. Toutes aussi épuisantes que la toxicité des actes et des paroles de la hiérarchie.

Car fuir (changer de département, démissionner, éviter…) ou contre-attaquer (dénoncer, se focaliser à recueillir des témoignages, observer tous les faux pas, ou préparer toutes ses interventions pour contrôler tout débordement d’agressivité…) sont des stratégies qui alimentent l’escalade de violence, et qui nous consomme toute notre énergie.

J’en ai vécu moi-même l’expérience, durant ma carrière dans une grande organisation. Si j'ai vécu des périodes accomplies òu tout s'alignait (ma mission, mon talent, les objectifs de l'entreprise et une hierarchie bienveillante et compétente), certaines années dans ce long parcours ont aussi été trés stréssantes, me trouvant ciblée par des attitudes toxiques et agressives de la part de ma hiérarchie du moment. Avec le recul, j’aurai préféré avoir des capacités de résolution pacifique plutôt que d’entamer un rapport de force, qui ne se montra évidemment pas à ma faveur.

Une approche alternative :  L’Aïkido transféré aux conflits en entreprise 

Les capacités de résolution pacifique et efficace sont développées par la pratique de l’Aïkido, qui stimule en chaque pratiquant une posture non compétitive et une forme de gestion des attaques, qui protège les deux parties de lésions, dignement. L’aïkidoka utilise l’Energie d’attaque pour neutraliser tout début de conflit. Mon intérêt pour l’analogie transférée de ce sport vers les rapports en entreprise, débuta lorsque je me rendis compte qu' un désarmement harmonieux était possible, quel que soit la force, le pouvoir ou la position hiérarchique de l’adversaire.

L’artiste martial esquive le coup déviant son corps latéralement, puis raccourcit la distance avec son partenaire. Ne pas prendre personnellement les paroles de sa hiérarchie serait l’équivalent de l’esquive (il suffit par exemple de voir cette hiérarchie se comporter fréquemment agressivement quel que soit l’interlocuteur, pour ne plus prendre cela à cœur). Puis, détecter quelques clés pour mieux comprendre l’attitude de cette personne agressive, peut être un 2ème pas pour se sentir protégé. Car cette compréhension contribue à adopter une position plus « neutre », moins » personnelle ». Cet état plus « neutre » vous protège de votre propre envie de fuir ou de contre-attaquer.

Comment mieux comprendre l’agressivité de son Manager ?

En donnant la parole aux managers. Par le biais de ces quelques questions que nous leur avons préparé (voir lien).

Si vous êtes donc manager, et que vous lisez cet article, je vous invite à partager avec nous votre vécu par le biais de vos réponses à ce questionnaire. Ces questions s’intéressent à vos difficultés, à vos circonstances, à votre préparation…Elles cherchent tout simplement à aller au-delà de votre comportement, et à mieux vous comprendre.

À quoi sert de comprendre l’origine de l'agressivité de son Manager ?

Comprendre cette agressivité sert à acquérir une position plus « neutre ». Cette neutralité ressemble à la position alerte et à la fois centrée d’un aïkidoka lorsqu’il va être attaqué par l’adversaire. Si son corps est souple, et decontracté, il peut procéder à une deuxième étape :  Se rapprocher avec agilité latéralement de son partenaire. Puis à activer une 3ème phase à laquelle nous consacreront un prochain article : Recycler l’énergie (les mots) de l’interlocuteur pour désarmer son agressivité, et s’acheminer vers un échange digne pour tous. Cela demande de l’entrainement. Comme pour tout sportif, ou comme pour un artiste martial.  

En conclusion, Nous rejoignons une organisation, et il ne devrait pas y avoir de raisons de la quitter à cause d’une seule personne, qui elle aussi, malgré son pouvoir, est très vulnérable.  Faire la paix intérieurement avec sa hiérarchie et avec ses défauts, demande du courage. Le premier acte de courage est de regarder les difficultés de l’autre au-delà de son comportement, et de ne pas prendre personnellement ses paroles. 

Òu et comment s’entrainer ensuite à se défendre en douceur sans s’exténuer ?

Comprendre les raisons d’un comportement dysfonctionnel peut aider à ne pas se sentir si personnellement visé. C’est déjà une belle première étape qui nous protège de nos propres tentations de contre-attaque ou de soumission. On peut alors commencer à désarmer son interlocuteur en douceur, sans s’exténuer ni y perdre ses plumes. Comment ?

Cela s’entraine de façon très concrète, comme un sport. En Aïkido, le corps apprend à rester connecté avec son attaquant en même temps qu’il se protège, et ne cherche à vaincre que sa peur ou sa volonté de dominer. De la même façon, les entrainements de Martial Verbal Arts®, musclent une confiance et de nouveaux réflexes constructifs, au fur et à mesure que nous appliquons les techniques sur des situations de conflits importés des relations en entreprise.

Pour s’entrainer à transformer l’agression d’une hiérarchie en un rapport respectueux et équilibré, venez découvrir notre approche lors de nos webinaires mensuels.

E.Stern, 01-03-2021

Pour en savoir plus :

Martial Verbal Arts® : https://www.martialverbalarts.com

Contact :   elisalilianestern@gmail.com

Prochains Webinaires de découverte : ici